TOUT SUR KYAN KHOJANDI
bouton facebookbouton twitterbouton google plus

PARTAGER LA PAGE

Kyan KHOJANDI header

La biographie de Kyan Khojandi

Kyan Khojandi est un humoriste, acteur, scénariste et réalisateur français. Kyan Khojandi est né le 29 août 1982 à Reims.

Son père était géologue avant de fuir la Révolution iranienne et de se reconvertir dans le commerce de tapis lors de son arrivée en France. Sa mère est picarde et exerce le métier de juriste. Il a un frère appelé Keyvan. Kyan Khojandi a gardé contact avec sa famille iranienne, il parle le persan.

La mère de Kyan Khojandi est mélomane et lui, possède l'oreille absolue. Dès l'âge de six ans, il entre au conservatoire de musique de Reims, il y restera jusqu'à 18 ans, il y apprend l'alto.

Il obtient son bac ES au Lycée Clémenceau et, commence des études de droit qu'il arrêtera en maîtrise pour rejoindre le Cours Simon, à Paris. Kyan Khojandi est alors âgée de 22 ans. Pendant trois ans, il étudie la comédie avec Chantal Brière et se rend compte qu'il veut en faire son métier.

A cette époque, il écrit ses premiers textes et enchaine ensuite les scènes ouvertes et les premières parties d'artistes comme Manu Payet, Elie Semoun, Tomer Sisley, Titoff, Gérald Dahan, Anne Roumanoff, Fabrice Eboué ou encore Thomas N'Gijol. Il participe aux deux tournées de la Route du Rire et est finaliste du Festival Paris Fait Sa Comédie 2009.

En mars 2008, jusqu'à février 2010, Kyan Khojandi monte sur scène avec son spectacle, "La Bande-annonce de la vie", co-écrit par son acolyte, Bruno Muschio dit Navo, et mis en scène par Christine Giua. Il nous embarque dans son univers cinématographico-télévisuel parodique dans spectacle très rythmé et attachant. Dans la foulée, il joue des sketchs dans l'émission "Pliés en 4", puis participe aux émissions de Yassine Belattar, "Le Belattar Show" et "On achève bien l'info" sur France 4 où il fait une chronique vidéo chaque semaine intitulé "Le festival de Kyan".

Kyan Khojandi arpente les scènes parisiennes comme Le Bordel Club, mais aussi new-yorkaises comme Le Comic Strip, le Comix Comedy Club ou encore Le Stand up New York avec son one man show. En 2011, Kyan joue d'ailleurs ce dernier, tous les mercredis, au Théâtre de Dix Heures, aux côtés, encore une fois, de Navo. C'est avec Navo qu'il concevra et co-réalisera la série "Bref".

Le 29 août 2011, c'est la diffusion du première épisode de la mini série au rythme effréné, "Bref", dans "Le Grand Journal" de Canal+. "Bref" est diffusé trois fois par semaine à 20h30 et connait rapidement un énorme succès. Kyan Khojandi est le personnage principal de la série. Il est également le co-réalisateur et le co-auteur avec son ami de toujours, Navo. Les réseaux sociaux et YouTube jouent un rôle très important dans la Success story de "Bref".
La série devient rapidement culte pour beaucoup de gens et Kyan Khojandi atteint une certaine notoriété publique, même si une partie du public l’appelle encore "le mec de "Bref"".

Kyan Khojandi décide pourtant d'arrêter la pastille le 12 juillet 2012, après 82 épisodes et un an de diffusion.

Geek dans l'âme, le 11 novembre 2011 au Bataclan, il participe en guest star, devant 1 500 spectateurs, à l'O'Gaming, un évènement organisé par deux commentateurs de jeux vidéos sur internet. Kyan Khojandi y réalise, en live, un Bref spécial "StarCraft II".

En décembre 2012, il est le parrain du Montreux Comedy Festival en Suisse et anime également son propre Gala, diffusé en direct sur France 4, intitulé "Bref, on est sur scène à Montreux". Lors de ce show, sont présents, les humoristes de la série. Notamment Baptiste Lecaplain, Bérengère Krief, Dédo, Yacine Belhousse, Kheiron mais aussi d'autres talents comme Alexis Macquart, Shirley Souagnon ou encore Oldelaf.

Au cours de la même année, beaucoup d'artistes font appel à lui. Il participe d'abord à plusieurs épisodes de "Very Bad Blagues", dont "Quand on est apôtre" avec aussi Norman Thavaud et Baptiste Lecaplain. Dans cet épisode, Kyan Khojandi joue le rôle de Judas. Il monte ensuite sur la scène de Bercy lors du dernier spectacle de Florence Foresti, "Foresti Party", où il s'adonne à une danse endiablée sur du Beyoncé.

Il est également invité par Orelsan au Zénith de Paris pour jouer du violon sur la chanson "La petite marchande de porte-clés" et par Oldelaf pour chanter un duo lors de son concert au Trianon.

Parallèlement, il a mis en scène le one man show de son ami Greg Romano, "Jamais au bon endroit au bon moment".

Kyan Khojandi est actuellement en cours d'écriture d'un long-métrage reprenant les personnages de la série "Bref".

TOUT SUR KYAN KHOJANDI
Kyan KHOJANDI header
bouton facebookbouton twitterbouton google plus

PARTAGER LA PAGE

La biographie de Kyan Khojandi

Kyan Khojandi est un humoriste, acteur, scénariste et réalisateur français. Kyan Khojandi est né le 29 août 1982 à Reims.

Son père était géologue avant de fuir la Révolution iranienne et de se reconvertir dans le commerce de tapis lors de son arrivée en France. Sa mère est picarde et exerce le métier de juriste. Il a un frère appelé Keyvan. Kyan Khojandi a gardé contact avec sa famille iranienne, il parle le persan.

La mère de Kyan Khojandi est mélomane et lui, possède l'oreille absolue. Dès l'âge de six ans, il entre au conservatoire de musique de Reims, il y restera jusqu'à 18 ans, il y apprend l'alto.

Il obtient son bac ES au Lycée Clémenceau et, commence des études de droit qu'il arrêtera en maîtrise pour rejoindre le Cours Simon, à Paris. Kyan Khojandi est alors âgée de 22 ans. Pendant trois ans, il étudie la comédie avec Chantal Brière et se rend compte qu'il veut en faire son métier.

A cette époque, il écrit ses premiers textes et enchaine ensuite les scènes ouvertes et les premières parties d'artistes comme Manu Payet, Elie Semoun, Tomer Sisley, Titoff, Gérald Dahan, Anne Roumanoff, Fabrice Eboué ou encore Thomas N'Gijol. Il participe aux deux tournées de la Route du Rire et est finaliste du Festival Paris Fait Sa Comédie 2009.

En mars 2008, jusqu'à février 2010, Kyan Khojandi monte sur scène avec son spectacle, "La Bande-annonce de la vie", co-écrit par son acolyte, Bruno Muschio dit Navo, et mis en scène par Christine Giua. Il nous embarque dans son univers cinématographico-télévisuel parodique dans spectacle très rythmé et attachant. Dans la foulée, il joue des sketchs dans l'émission "Pliés en 4", puis participe aux émissions de Yassine Belattar, "Le Belattar Show" et "On achève bien l'info" sur France 4 où il fait une chronique vidéo chaque semaine intitulé "Le festival de Kyan".

Kyan Khojandi arpente les scènes parisiennes comme Le Bordel Club, mais aussi new-yorkaises comme Le Comic Strip, le Comix Comedy Club ou encore Le Stand up New York avec son one man show. En 2011, Kyan joue d'ailleurs ce dernier, tous les mercredis, au Théâtre de Dix Heures, aux côtés, encore une fois, de Navo. C'est avec Navo qu'il concevra et co-réalisera la série "Bref".

Le 29 août 2011, c'est la diffusion du première épisode de la mini série au rythme effréné, "Bref", dans "Le Grand Journal" de Canal+. "Bref" est diffusé trois fois par semaine à 20h30 et connait rapidement un énorme succès. Kyan Khojandi est le personnage principal de la série. Il est également le co-réalisateur et le co-auteur avec son ami de toujours, Navo. Les réseaux sociaux et YouTube jouent un rôle très important dans la Success story de "Bref".
La série devient rapidement culte pour beaucoup de gens et Kyan Khojandi atteint une certaine notoriété publique, même si une partie du public l’appelle encore "le mec de "Bref"".

Kyan Khojandi décide pourtant d'arrêter la pastille le 12 juillet 2012, après 82 épisodes et un an de diffusion.

Geek dans l'âme, le 11 novembre 2011 au Bataclan, il participe en guest star, devant 1 500 spectateurs, à l'O'Gaming, un évènement organisé par deux commentateurs de jeux vidéos sur internet. Kyan Khojandi y réalise, en live, un Bref spécial "StarCraft II".

En décembre 2012, il est le parrain du Montreux Comedy Festival en Suisse et anime également son propre Gala, diffusé en direct sur France 4, intitulé "Bref, on est sur scène à Montreux". Lors de ce show, sont présents, les humoristes de la série. Notamment Baptiste Lecaplain, Bérengère Krief, Dédo, Yacine Belhousse, Kheiron mais aussi d'autres talents comme Alexis Macquart, Shirley Souagnon ou encore Oldelaf.

Au cours de la même année, beaucoup d'artistes font appel à lui. Il participe d'abord à plusieurs épisodes de "Very Bad Blagues", dont "Quand on est apôtre" avec aussi Norman Thavaud et Baptiste Lecaplain. Dans cet épisode, Kyan Khojandi joue le rôle de Judas. Il monte ensuite sur la scène de Bercy lors du dernier spectacle de Florence Foresti, "Foresti Party", où il s'adonne à une danse endiablée sur du Beyoncé.

Il est également invité par Orelsan au Zénith de Paris pour jouer du violon sur la chanson "La petite marchande de porte-clés" et par Oldelaf pour chanter un duo lors de son concert au Trianon.

Parallèlement, il a mis en scène le one man show de son ami Greg Romano, "Jamais au bon endroit au bon moment".

Kyan Khojandi est actuellement en cours d'écriture d'un long-métrage reprenant les personnages de la série "Bref".

VIDÉOS DE KYAN KHOJANDI
CRITIQUES PRESSE
CONTACT
ARTICLES

Les revues de presse de Kyan KHOJANDI

Un genre assez un-orthodoxe et pourtant on peut difficilement rester insensible à la véritable communion "vannesque" qui s'instaure entre le public et ces trois zigottos qui ont la langue carrément bien pendue... Allez : un 10/10 pour le principe. [ A propos de la Soirée Kyan Khojandi Kheiron, B et mettent en pièce(s) le Montmartre Galabru]

Public le 31 Dec 2008

Kyan Khojandi, humoriste, comédien et surtout co-créateur de l’énorme succès Bref., vient d’être élu personnalité de l’année 2012. Celui qui était encore peu connu du grand public avant la première diffusion de sa mini-série sur Canal + en août 2011 a obtenu 36,49% des voix lors d’un sondage réalisé par RTL avec Le Parisien/Aujourd’hui en France. Sur l’antenne de la radio, il a exprimé ce matin toute sa joie d’avoir obtenu ce titre très flatteur. Une victoire qui l’a d’ailleurs grandement étonné : « C’est quand même incroyable. Je suis le premier surpris, agréablement. (…) Je suis vraiment touché. (…) Je suis même convaincu que c’est la plus belle année de ma vie. »

Presse le 10 Jan 2013
CONTACT

Contacter Kyan KHOJANDI

Contact presse

Harry Tordjman: harrytordjman@gmail.com

Envoyer un mail à Kyan KHOJANDI



Votre

* champs obligatoires